Siekdami užtikrinti efektyvesnį interneto svetainės veikimą, naudojame slapukus. Tęsdami naršymą interneto svetainėje sutinkate, kad Jūsų kompiuteryje būtų įrašomi slapukai.

Pierres du souvenir

Vilniaus g. 31

Pierres du souvenir

Les habitants et les visiteurs de Vilnius peuvent admirer sur la chaussée de la vieille ville des « Pierres du souvenir » en cuivre : c’est ainsi qu’est perpétré le souvenir de huit respectables habitants de Vilnius tués lors de l’Holocauste.

Les huit plaques du souvenir ne se trouvent pas par hasard dans les rues Rūdninkų, Vokiečių, Vilniaus, Islandijos et Vasario 16-osios, car c’est là qu’ont travaillé, étudié ou vécu des personnalités originaires de Vilnius et ayant beaucoup apporté à cette ville : de célèbres médecins, le chroniqueur du ghetto de Vilnius, les fondateurs du premier restaurant végétarien, etc.

Le projet des « Pierre du souvenir » a été présenté au 8 rue Rūdninkų, là où a étudié dans l’ancien lycée moderne juif le talentueux adolescent Icchokas Rudaševskis qui a laissé pour les générations futures un journal de la vie dans le ghetto à travers les yeux d’un adolescent. Une plaque en cuivre sur la chaussée de la rue Rūdninkų exposera l’histoire de Vilnius et les personnes qui vivaient ici.

Deux autres pierres du souvenir peuvent être trouvées au niveau du bâtiment du 14 rue Vokiečių, où Fania Lewando et son mari Lazar Lewando ont ouvert le premier restaurant végétarien en Lituanie. Fania était non seulement une excellente chef, mais aussi une pédagogue : dans son école de cuisine, cette femme apprenait à faire des plats végétariens et elle a décrit en détails ses recettes dans un livre publié en 1938 « Livre de recettes végétariennes et diététiques : 400 plats faits exclusivement à base de légumes ».

La « Pierre du souvenir » au niveau du 33 rue Vilniaus / 2 rue Islandijos perpétue le souvenir du docteur Samuelis Margolis qui vivait et accueillait les malades ici. Tout près, au 31 rue Vilniaus / 1 rue Islandijos, se trouve une dalle en mémoire du docteur Jakovas Vygodskis qui a été en 1918-1919 ministre sans portefeuille pour les affaires juives. Trois autres « Pierres du souvenir » peuvent être vues au niveau du 8 rue Vasario 16-osios / 1 rue Šermukšnių en mémoire de Lejba, Chaja et Leja de la famille Šemiavičius, tués lors de l’Holocauste.

Il s’agit d’un projet international et la Lituanie est le premier pays balte à le rejoindre. « Les « Pierres du souvenir » sont réparties dans 18 pays européens et plus de 53 000 endroits. Auteur de cette idée, l’artiste allemand Gunter Demnig a installé huit plaques à Vilnius.