Siekdami užtikrinti efektyvesnį interneto svetainės veikimą, naudojame slapukus. Tęsdami naršymą interneto svetainėje sutinkate, kad Jūsų kompiuteryje būtų įrašomi slapukai.

Užupis: A Republic Inside Vilnius

Pagrindinė II

Užupis est le plus petit quartier de Vilnius, d’à peine 0,6 km² de surface, séparé de la vieille ville par la rivière Vilnelė. Au début des années 90, il était une cité sensible, aujourd’hui, il est devenu le beau quartier des artistes, des intellectuels et des hommes d’affaires. Le 1er avril 1997, les habitants d’Užupis ont déclaré soit pour rire, soit sérieusement, leur indépendance. La république indépendante, évidemment, ne peut pas fonctionner sans monnaie, gouvernement, hymne, constitution et, le plus important, sans l’esprit libre, vous allez donc trouver tout cela à Užupis.


Commencez Votre Voyage

1. Pont d’Užupis et poste-frontière

Maironio/Užupio g.

Peut-il avoir une république indépendante sans poste-frontière ? Le pont d’Užupis assure le passage principal vers la République d’Užupis. Le 1er avril de chaque année, le poste-frontière s’y installe afin de célébrer l’indépendance. Vous pouvez donc faire apposer un cachet spécial sur votre passeport. Tout au long de reste de l’année, le parapet du pont témoigne la dépendance de l’amour : les amoureux accrochent les cadenas, promesse de l’amour éternel.

2. Sous le pont d’Užupis

Maironio/Užupio g.

Découvrez quel est votre destin : descendez sous le pont d’Užupis et regardez si l’eau de la rivière vous permettra de vous balancer sur la Balançoire de destin. Tournez la tête et vous verrez que l’autre mystère d’Užupis, la Sirène, vous regarde. En 2004, lors des inondations, la sirène a décidé de plonger un peu, mais elle est rentrée chez elle et est maintenant assise dans la niche du quai. Faites attention, si vous entendez sa chanson, elle va vous séduire pour rester à Užupis pour l’éternité.

3. „Magnetai ir stebuklai“ (« Aimants et miracles »)

Užupio g. 2a, www.umi.lt, +370 622 75805

Si vous sentez soudainement l’attraction d’Užupis, sachez que les aimants font leur travail. Passez au centre d’informations d’Užupis, plein de petits objets, photos et histoires pour impressionner tout le monde. Achetez un souvenir, envoyez une carte postale avec un timbre rare d’Užupis ou découvrez ce qu’il y a de nouveau et non découvert à voir.

4. Sculptures d’incubateur d’art de Vilnius

Užupio g. 2a

En 1996, dans une maison à côté de la rivière Vilnelė, un groupe d’étudiants de l’Académie des arts de Vilnius a fondé une communauté artistique. L’initiative a reçu beaucoup de soutien et, en 2002, les artistes ont convenu avec la municipalité de Vilnius de fonder l’incubateur d’art d’Užupis (UMI). Cet endroit est célèbre par ces sculptures et installations surprenantes qui, de temps en temps, sont remplacées par d’autres. Venez, surprenez vous, inspirez-vous, riez ou, peut-être, sentez-vous mal à l’aise.

5. Monastère Bernardin

Malūnų g. 3

Auparavant célèbre comme une grande bibliothèque, aujourd’hui le monastère fait partie de l’Académie des arts de Vilnius. Domine l’atmosphère de liberté, de créativité et de rire d’étudiants. De l’autre côté de la rivière se trouve la place du Tibet et la sculpture de Mandala. Vous pouvez accéder ici par le pont sans nom, n’oubliez pas de vous arrêter de temps en temps pour voir les cadenas d’amour.

6. Centre des arts visuels Jonas Mekas

Malūnų g. 8, www.mekas.lt, +370 614 78470

La véritable maison d’art avant-gardiste, le centre des arts visuels porte le nom du vidéaste légendaire Jonas Mekas, citoyen d’honneur de la République d’Užupis. Ce centre abrite les œuvres des pionniers du mouvement d’art contemporain Fluxus Jonas Mekas ir Jurgis Mačiūnas, les expériences d’autres artistes contemporains réalisées avec différents médias. Ici, vous pouvez participez au cours éducatif : un endroit idéal pour tout savoir sur Fluxus.

7. Angel d’Užupis

The intersection of Malūnų-Užupio-Paupio g.

Il y a une légende selon laquelle la place de l’Ange a été proposée par le Dalaï Lama lors de sa visite à Vilnius. Mais la vérité est aussi très belle : les habitants d’Užupis ont cherché de la place pour mémoriser l’ange gardien d’Užupis, Zenonas Šteinis, artiste et membre actif de la communauté. Il a beaucoup contribué à transformer le quartier qui n’était pas le plus beau et le plus calme en quartier tel que nous le voyons aujourd’hui.

8. Constitution d’Užupis

Constitutions Avenue, Paupio g. 

Comment transmettre tout l’esprit bohémien dans un bref manifeste ? Il suffit de regarder la Constitution d’Užupis. Le point 41 vous aidera à comprendre comment pensent et vivent les habitants locaux : « L’homme a le droit d’être heureux ». Les habitants d’Užupis Romas Lileikis et Tomas Čepaitis ont créé la Constitution en trois heures. Le manifeste mémorisé sur la plaque métallique est maintenant traduit dans plus de 50 langues et est clairement visible sur un mur d’un bâtiment de la rue Paupio. Venez et découvrez que « L’homme a le droit de vivre près de la rivière Vilnelė et la Vilnelė » a le droit de couler près de l’Homme.

9. Atelier de poterie de Vilnius

Užupio g. 9/Paupio g. 2-20, +370 659 99040

Dans un petit atelier de céramique, le vieux métier renaît. À l’aide d’outils médiévaux, les maîtres de poterie reproduisent des produits en céramique sur la base des fouilles archéologiques. Venez voir l’exposition permanente, les fondateurs de l’atelier vous raconteront des histoires intéressantes sur chaque article d’exposition. Il est le plus intéressant d’écouter ces récits en buvant du café dans des tasses reconstituées ou même tenter par soi-même de donner la vie à l’argile.

10. Église Saint-Barthélemy

Užupio g. 17, +370 5 272 3340

La petite église d’Užupis existe depuis 1824, elle est presque collée aux maisons voisines. Lorsqu’on la retrouve, on peut découvrir une vue impressionnante depuis la colline. À l’époque soviétique, l’église servait d’atelier aux sculpteurs. Aujourd’hui, l’église Saint-Barthélemy appartient à la communauté mineure catholique biélorusse, dont les messes sont en langues biélorusse et polonaise.

11. Passage « Jono Meko skersvėjis »

Užupio g. 24

Vous pouvez entrer dans l’œuvre d’avant-garde. Le passage « Skersvėjis » relie l’Académie d’art de Vilnius et la rue Užupio. « Skersvėjis » abrite les œuvres d’artistes du monde entier. Une allée étroite porte le nom du réalisateur des films d’origine lituanienne, du fondateur des films américains d’avant-garde Jonas Mekas. Si vous souhaitez plus d’avant-garde, traverser le pont « Fluxus » de Vilnėlė, c’est le seul pont piéton couvert en Lituanie, consacré à Jurgis Mačiūnas.

12. Héritage juif

Krivių g. 123

Les marchands juifs ont vécu à Užupis pendant de nombreuses années. Au bout d’Užupis, il y avait un ancien cimetière juif. Aujourd’hui, il n’en reste qu’un monument. Le contour de la synagogue du quartier, en fonction jusqu’à 1941, est reproduit dans un immeuble moderne.

13. Colline d’Altana

Krivių g. 18

Le nom d’une des plus hautes collines de Vilnius vient du mot italien altano, qui signifie une terrasse sur le toit ou un belvédère. Un tel belvédère a été construit en 1933 et a survécu jusqu’à maintenant par les habitants de Vilnius Melanija Dluska et son mari qui y plantait des plantes exotiques. Même si le conseil municipal n’a pas donné le permis de construire, le belvédère existe toujours. Depuis la colline, la vue est impressionnante. Si, au lycée d’Užupis, vous prenez l’escalier et suivez le sentier, vous n’aurez plus à monter.

14. Architecture en bois du quartier

Baltasis alley

Ne pensez pas que vous vous êtes perdus dans un village. Vous êtes seulement tombés sur une partie exceptionnelle excentrique d’Užupis. À Baltasis skersgatvis, le temps s’est arrêté. Ici, les jardins et les petites maisons en bois rappellent une longue histoire du quartier : les premières maisons d’Užupis étaient comme celles-ci.

15. Cimetière des Bernardins

Žvirgždyno g. 3

Bien qu’il semble qu’il n’y a pas de raisons se promener et de visiter les cimetières, les cimetières des Bernardins mérite d’être visités. Ils rappellent le parc et étaient donc un lieu de promenades populaires en XIXe siècle. Le cimetière a été fondé en 1810, de nombreuses personnalités célèbres sont y enterrées, telles que le peintre Kanutas Ruseckas, le peintre Vytautas Kairiūkštis, le professeur Leonas Borovskis.

16. Marché Tymo

Aukštaičių g./Maironio g.

De XVIe au XIXe siècle, le quartier des fabricants de cuir était situé ici. À l’époque soviétique, il a été démoli et est récemment devenu un marché. En saison chaude, le jeudi, visitez le premier marché des produits bio. En été, le jeudi et le vendredi, allez à l’ « Open Kitchen » et goûtez la cuisine de rue depuis des camions ou dans les meilleurs restaurants de la ville.

Télécharger

.
.